Maville.com  par  Ouest-France
Sport
Accueil Sport FC Nantes. Pierre Aristouy, la fin d’un projet mort-né

FC Nantes. Pierre Aristouy, la fin d’un projet mort-né

...
photo  pierre aristouy paye une gestion de son groupe trop floue, selon sa direction. 1

Pierre Aristouy paye une gestion de son groupe trop floue, selon sa direction. © Photo archives Presse Océan – Nathalie Bourreau

L’entraîneur des Canaris depuis mai dernier s’est vu signifier ce mercredi 29 novembre au matin sa mise à pied. Jocelyn Gourvennec est attendu aujourd’hui à la Jonelière pour diriger la séance d’entraînement cet après-midi.

C’est un tremblement de terre qui n’en est pas vraiment un. Une histoire d’amour condamnée dès le début. Comme si souvent au FC Nantes, son entraîneur est débarqué au cœur de l’automne. René Girard avait été limogé un 30 novembre 2016, au soir d’une déroute historique face à Lyon (0-6), Miguel Cardoso le 2 octobre 2018 après une défaite contre Nice (1-2), Christian Gourcuff le 8 décembre 2020 après une claque face à Strasbourg (0-4)… la liste est longue.

Cette fois, c’est Pierre Aristouy qui ne verra pas l’hiver, même si l’histoire ne se conclut pas au lendemain d’une défaite et que le club est installé au cœur du peloton de la Ligue 1 (11e). Le technicien s’est vu signifier sa mise à pied tôt ce mercredi matin, même si dès mardi soir Presse Océan avait appris la tenue d’une réunion au sujet de son avenir, scellé dans la journée.

Jocelyn Gourvennec ayant donné son accord pour rejoindre les bords de l’Erdre immédiatement, la décision a été prise de trancher dans le vif sans plus attendre.

Une mission maintien accomplie

Voilà donc la fin d’une histoire et d’un projet mort-né. Appelé en mai dernier au chevet du FC Nantes pour une mission de quatre matches en remplacement d’Antoine Kombouaré, Pierre Aristouy, jusqu’alors entraîneur des U19 après avoir été celui de la réserve (en N2 et N3), a relevé le défi au bout du bout d’un dernier match étouffant face au voisin d’Angers-SCO (1-0), le 3 juin dernier.

Sa confirmation, un choix fort et une volonté de renouer avec l’ADN du FC Nantes

Au mois de juillet, la décision a été prise de poursuivre avec le technicien de 43 ans. Choix fort du directeur général délégué Franck Kita, la nomination de Pierre Aristouy – malgré son manque de diplôme du BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football) qui impose une amende de 25 000 € à chaque match joué par le FCN – devait permettre au club de renouer avec sa tradition de la formation. Une ambition qui ne sera jamais traduite sur le terrain…

Tension maximale dès le mois d’août

Avant même le début du championnat, la pression est déjà intense sur les épaules de l’entraîneur novice en Ligue 1. La préparation n’a pas été emballante (un succès, un nul, trois défaites) et la direction s’interroge déjà sur son choix de l’été. Les défaites inaugurales face à Toulouse à la Beaujoire (1-2) et à Lille (2-0) mettent Pierre Aristouy dans une situation quasi intenable. Mais les nuls face à Monaco (3-3) et Marseille, à dix contre onze (1-1), offrent un peu de répit au technicien, ébranlé, chahuté mais qui tient bon malgré tout. Après une réunion entre le coach et sa direction, les tensions semblent d’ailleurs apaisées le jour du match face à l’OM. Ce ne sera finalement qu’un répit.

L’embellie sportive avec une série de succès face à Clermont (0-1), Lorient (5-3), Strasbourg (1-2) et Montpellier (2-0) est contrebalancée par trois revers à Lens (4-0), face à Reims (0-1) et à Metz (3-1). Le triste nul face au Havre (0-0), dimanche, aura donc été le dernier match sur le banc de Pierre Aristouy.

Une gestion du groupe au quotidien décriée

Les reproches de la direction envers le Landais ne sont pas que sportifs. Après treize journées, le bilan n’est pas catastrophique pour les Canaris, 11es de Ligue 1 avec 4 victoires, 3 nuls pour 6 défaites. Mais le jeu léché proposé par l’héritier de Raynald Denoueix (qui l’a adoubé) ne compense pas les largesses défensives d’une équipe qui possède la deuxième pire défense du championnat derrière Lorient, avec 23 buts encaissés.

La confiance de la direction envers son entraîneur, déjà pas grande dès le début, s’est étiolée au fil des semaines et des choix du technicien de 43 ans. Son management, sa gestion du groupe au quotidien (peu de dialogues, joueurs écartés puis titularisés sans explication, temps de jeu famélique des jeunes) et sa propension à trop souvent transiger questionnent en haut lieu.

Le nom de Gourvennec cité à chaque changement d’entraîneur

Le nom de Jocelyn Gourvennec était déjà cité parmi d’autres (Antonetti, Stephan, Galtier…) au cœur de l’été comme il l’a été quasiment à chaque changement d’entraîneur depuis 2018 et le départ de Claudio Ranieri. Cette fois, le Breton de 51 ans a donné son accord, scellant l’avenir de Pierre Aristouy, énième technicien sacrifié malgré le soutien d’une large frange de supporters. Mais ce n’était pas suffisant. Reste un léger goût d’inachevé pour un projet ambitieux qui collait, sur le papier, avec l’ADN du FC Nantes des années 1990 et début 2000, quand Pierre Aristouy était joueur. Nous ne saurons donc pas ce que cela aurait pu donner sur la longueur. Le football est comme ça. Le FC Nantes est comme ça.

 
Pierre-Arnaud BARD.    Presse-Océan  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Additi Multimedia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Additi Multimedia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Additi Multimedia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Quiz et jeux

Retour en haut