Maville.com  par  Ouest-France
Info

VIDÉO. Nantes : ils réclament un toit pour les mineurs étrangers isolés

...
photo  ils viennent d’afrique, ou du bangladesh et se retrouvent à la rue car considérés ni comme mineurs, ni comme majeurs. 2

Ils viennent d’Afrique, ou du Bangladesh et se retrouvent à la rue car considérés ni comme mineurs, ni comme majeurs. © Photo Presse Océan-Pab

Le collectif « Mineurs non accompagnés 44 » organisait ce samedi 27 novembre un rassemblement, place du Bouffay à Nantes, pour alerter sur la situation des mineurs étrangers isolés qui se retrouvent sans solution d’hébergement.

Nous avons bloqué l’affichage de ce contenu pour respecter vos choix en matière de cookies.
En cliquant sur «Consulter», vous acceptez le dépôt de cookies par des services de contenus vidéo et audio

Comme pour rappeler la situation de ces enfants et adolescents étrangers, il faisait un temps épouvantable à Nantes, ce samedi 27 novembre en fin de matinée.

Une pluie fine glaciale et un vent polaire balayaient les rues du centre-ville et de la place du Bouffay, où le collectif « Mineurs non accompagnés 44 » s’était donné rendez-vous (ils étaient une quarantaine). Vraiment pas une météo à dormir dehors… C’est pourtant le cas de nombreux enfants et adolescents étrangers isolés, qui se retrouvent sans aucune solution de logement.

photo une quarante de personnes se sont rassemblées dans le centre-ville de nantes pour dénoncer le manque de logements pour les mineurs étrangers isolés.  ©  photo presse océan-pab

Une quarante de personnes se sont rassemblées dans le centre-ville de Nantes pour dénoncer le manque de logements pour les mineurs étrangers isolés. © Photo Presse Océan-Pab

« Des jeunes à la rue, livrés à eux-mêmes »

Le collectif, qui compte notamment dans ses rangs Médecins du monde, en a accueilli environ 200 cette année. Ils étaient 180 l’année dernière et 240 l’année précédente. Entre ceux qui sont finalement reconnus comme mineurs, ceux qui deviennent majeurs et ceux qui dont on perd la trace, on suit au quotidien environ 80 jeunes », explique Mathieu Quinette, coordinateur du programme et membre de Médecins du monde. Pour eux, c’est un « no man’s land » : Ils n’ont pas été reconnus comme mineurs par le Conseil départemental lors d’une évaluation rapide, du coup ils ne peuvent bénéficier de l’aide sociale à l’enfance. Comme ils engagent un recours, qui prend en moyenne 8-9 mois, ils ne sont pas non plus considérés comme majeurs et ne peuvent donc profiter des services de l’aide d’urgence dédiée aux adultes via le 115. Ils se retrouvent donc à la rue, livrés à eux-mêmes, résume Mathieu Quinette.

« On dort dehors »

Parmi eux, Alassan (15 ans) et Aboubacar (16 ans) qui viennent de Guinée, Cheikh (15 ans) originaire de Côte d’Ivoire ou encore Youssouf (15 ans) du Mali. On est en Europe depuis trois mois et à Nantes depuis un mois, témoignent-ils. Nous avons fourni un extrait de naissance mais on ne nous a pas reconnus comme mineurs. Du coup, on ne reçoit pas d’aide, à part quelques couvertures, de quoi faire sa toilette ou manger un peu. Parfois on arrive à dormir à la gare, mais la plupart du temps on dort dehors.

« Les services sont saturés »

Au fur et à mesure, on voit ces jeunes dépérir, regrette Mathieu Quinette. Ils sont victimes d’agressions, de violence, d’abus sexuels ou sont approchés par des personnes qui vont leur proposer des business qu’ils vont accepter pour survivre, se payer une nuit d’hôtel. Il est urgent que ces jeunes aient une solution de logement, mais le département et le 115 se renvoient la balle. Et à Nantes, surtout, la situation de l’hébergement est catastrophique. Les services sont saturés. Mais le froid, lui, est bien là. Et pour de nombreux mois.

 
Pierre-Arnaud Bard    Presse-Océan  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut