Maville.com  par  Ouest-France
Info

Nantes. Quand l’ultragauche tente de pénétrer les cités

1
photo des anarchistes donnent, par exemple, un mode d’emploi aux émeutiers pour faire davantage de casse et prendre moins de risques. 1

Des anarchistes donnent, par exemple, un mode d’emploi aux émeutiers pour faire davantage de casse et prendre moins de risques. © Archives Ouest-France/Franck DUBRAY

Ils avaient déjà essayé. Cette fois, après le tir mortel d’un CRS sur un jeune au Breil, ces activistes ont participé aux émeutes. Sans pour autant réussir la fusion avec les jeunes des quartiers.

Sans vraiment de succès jusqu’ici, on a souvent vu, dans les fréquentes manifestations nantaises contre les violences policières organisées par l’ultragauche ou la mouvance anarchiste, des appels aux cités. Dans les cortèges, bien souvent, des banderoles font référence à Zyed et Bouna, les deux adolescents morts en 2005, alors qu’ils s’étaient réfugiés dans un transformateur électrique, en banlieue parisienne. Ce fut le point de départ de plusieurs semaines d’émeutes.

Depuis longtemps, à Nantes, dans une ville marquée par les manifestations tendues (réformes sociales, aéroport), les militants savent qu’ils seraient plus forts en unissant leur détestation de la police, accusée de violences. Mais ça ne prend pas. Chacun chez soi.

Puisque les cités ne viennent pas dans le centre, les militants viendront aux cités. En consultant les comptes facebook, c’est un peu le sentiment qui se dégage des premières nuits d’émeutes, qui ont suivi le tir mortel d’un CRS sur un jeune de 22 ans, mardi soir, au Breil.

Des anarchistes donnent par exemple un mode d’emploi aux émeutiers pour faire davantage de casse et prendre moins de risques. Un « médic », ces soignants que l’on voit souvent dans les manifestations de la Zad, a été interpellé au Breil en marge d’affrontements.

Un homme du Breil : « Ils sont infatigables »

Vendredi, un militant d’ultragauche, Pierre Douillard, blessé à l’œil par un tir de flash-ball lors d’une manifestation en 2007, s’est fendu d’un communiqué à la suite de sa victoire judiciaire face à l’État, en faisant référence à la mort d’Aboubakar Fofana : « Rappelons que ce sont les habitant(e) s des quartiers populaires qui sont les premiers touchés par les violences policières, et que la plupart des personnes mutilées que nous avons recensées sont des jeunes habitants de banlieue. »

De son côté, Nantes Révoltée, qui se veut le catalyseur de beaucoup de luttes, a appelé sur sa page facebook à participer à la marche blanche, par exemple. Qu’une poignée de militants a suivie.

Mercredi, dès le lendemain de la mort du jeune originaire de la région parisienne, une petite vingtaine d’entre eux avait rejoint le Breil. Vendredi, en fin de soirée, certains sont revenus. « Avec un discours bien huilé sur la police qui assassine », estime une source non policière, qui connaît très bien cette cité.   Une position radicale qui, selon nos informations, ne serait pas partagée par la mère du jeune tué.

« Oui, il y a vraiment un souhait de récupération, assure notre source.  Mais on ne sent pas de synergie entre ces anarchistes et les jeunes des cités. » Même si ces derniers ne sont pas mécontents du soutien de zadistes ou autres « antifas ».

Des habitants du Breil, que nous avons rencontrés vendredi soir, jugent ces militants d’ultragauche « infatigables » . « Ils sont prêts à tout pour en découdre avec la police. »

Samedi, les « antifas » manifestaient contre la présence du Rassemblement national (ex-FN) devant le commissariat, en soutien à la police. Ils espéraient le renfort des jeunes des cités. Ils ne sont pas venus.

 
Thomas HENG, Jean-François MARTIN et Bastien BLANDIN.   Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
avatar janpeuplus
Nantes. Quand l’ultragauche tente de pénétrer les cités
janpeuplus

Ultra gauche, c'est quoi? La gauche n'étant pas très bien représentée quels sont les mouvements qui constituent l'ultra gauche? D'ailleurs où est le centre par rapport à la droite extrême?

Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut