Maville.com  par  Ouest-France
Accueil Info Info en continu Mutilations sexuelles féminines : « Une grave atteinte »

Mutilations sexuelles féminines : « Une grave atteinte »

...
photo  sandrine mansour, coordinatrice régionale de la fédération du planning familial en pays de la loire. 1

Sandrine Mansour, coordinatrice régionale de la fédération du Planning familial en Pays de la Loire. © Ouest-France

Depuis cinq ans, un effort particulier est fait, en Loire-Atlantique, pour prévenir et venir en aide aux femmes victimes d’excisions ou plus largement de mutilations sexuelles.

L’Observatoire des violences faites aux femmes de Loire-Atlantique met l’accent sur la prévention, le repérage et la prise en charge des femmes victimes de mutilations sexuelles. Sandrine Mansour, coordinatrice régionale de la fédération du Planning familial des Pays de la Loire, nous explique la démarche.

Le département est très mobilisé contre les mutilations sexuelles féminines. Depuis quand ?

Au Planning familial, fin 2018, on a constaté que nous avions eu beaucoup de demandes de certificats d’excision de la part de personnes qui constituaient un dossier de demande d’asile. Il y avait une prise de conscience que ces violences étaient illégales. Les parents ont compris qu’ils devaient protéger leurs enfants pour éviter qu’elles soient excisées.

Lire aussi : Droits des femmes : accord de l’UE pour lutter contre l’excision

En 2019, le Département nous a demandé une analyse et une mise à jour des cartes des pays où se pratique traditionnellement l’excision. Nous avons aussi organisé des moments de sensibilisation, d’information.

L’excision, une violence faite aux femmes, est interdite…

Oui, c’est très réprimé dans la loi. Les mutilations féminines représentent une grave atteinte à l’intégrité physique et psychique des victimes. Les personnes les plus concernées sont celles qui viennent des pays africains. Mais pas uniquement.

Les enfants qui naissent intersexes (c’est-à-dire sans que leur sexe soit clairement identifié) pouvaient être touchés. Jusqu’à il y a quelques années, en France, quand un bébé était intersexe, c’est le chirurgien qui décidait à la naissance, sans même demander l’avis des parents, de l’assigner garçon ou fille, en l’opérant. Ça s’appelle une mutilation. Or il y a autant de personnes intersexes que de gens roux.

Quels sont les risques médicaux d’une mutilation sexuelle féminine ?

Les risques sur la santé sont importants. Elles dépendent du type de mutilation : infibulation (fermeture quasi complète de l’orifice vulvaire) ou excision (ablation totale ou partielle du clitoris et des petites lèvres), les deux parfois.

Des infections, des nécroses sont à craindre. Les rapports sexuels peuvent être extrêmement douloureux et provoquer des lésions. Les conséquences peuvent aller jusqu’à la mort au moment de l’excision.

Sur le plan psychologique, ces mutilations sont très traumatisantes. À Nantes, il y a une prise en charge de plus en plus complète, notamment au CHU, au sein de l’Unité de gynécologie obstétrique médico-psycho-sociale. La prévention est aussi fondamentale, en parlant tout simplement d’anatomie.

 
Philippe GAMBERT.    Ouest-France  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Additi Multimedia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Additi Multimedia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Additi Multimedia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Débat : La suppression du permis de conduire pour les personnes âgées, bonne ou mauvaise idée ? 242
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut