Maville.com  par  Ouest-France
Info

Loire-Atlantique. Les professionnels de santé du CHU sont « épuisés »

...
photo  après deux ans de crise, la situation est très compliquée pour les professionnels du chu. 1

Après deux ans de crise, la situation est très compliquée pour les professionnels du CHU. © Photo archives CHU de Nantes

Face à la rédaction. La fatigue physique et psychologique des professionnels de santé du CHU de Nantes est très importante après deux ans de crise sanitaire selon Philippe El Saïr, le directeur général.

Après deux ans de crise, le constat est clair : les professionnels de santé du CHU sont à bout. Un des problèmes actuels est que la vague Omicron s’inscrit dans un double contexte. Le premier : les professionnels de santé sont épuisés. Je leur tire mon chapeau à tous ceux qui sont présents en dépit de deux ans de crise. Il y a une fatigue physique et psychologique, comme dans la population générale, mais de manière plus prononcée, note Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Nantes.

À cet épuisement du personnel s’ajoute un hiver rude. On a actuellement 220 passages aux urgences. C’est allé jusqu’à 250. Cela peut occasionner des prises en charge de douze heures. C’est très compliqué surtout pour les plus fragiles. En plus, ce phénomène de masse aux urgences est très difficile pour le personnel. Les urgences pédiatriques sont aussi touchées, avec 150 enfants par jour alors que la moyenne est de 100. Le Samu n’est pas épargné par la surcharge d’activités qui impacte les professionnels : En décembre, il y a eu 60 000 appels au Samu. Le chiffre habituel est plutôt à 45 000, ajoute Philippe El Saïr.

50 agents positifs par jour

Fatigue, difficultés à recruter, suractivités. Pour le directeur général, les difficultés sont multiples au CHU. Avec une complexité en plus : les professionnels sont aussi touchés par le virus. Nous avons 50 agents par jour qui ont le variant Omicron et qui ne sont pas au travail. Ces professionnels peuvent être absents au moins cinq jours, ce qui désorganise les services. Dans les établissements de santé, des soignants positifs au covid et asymptomatiques peuvent néanmoins continuer de travailler. On a la possibilité à titre dérogatoire. On le pratique de manière très ponctuelle dès lors qu’on a épuisé toutes les autres solutions, précise Philippe El Saïr, c’est très limité en ce moment. C’est le cas en particulier pour les médecins pour ne pas fermer un service ».

 
Caroline Tréman et Yan Gauchard    Presse-Océan  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut