Maville.com  par  Ouest-France
Info

Loire-Atlantique. Le Département mobilisé contre les violences faites aux femmes et à leurs enfants

...
photo  3 200 enfants de moins de 18 ans vivent dans un ménage dans lequel la femme est victime de violences. 2

3 200 enfants de moins de 18 ans vivent dans un ménage dans lequel la femme est victime de violences. © Getty Images/iStockphoto

Un colloque a réuni plus de 300 professionnels à Nantes autour des violences intrafamiliales. Objectif : les sensibiliser et les former à mieux accompagner les femmes et enfants victimes.

300 professionnels

Un enfant vivant dans un foyer où il existe des violences conjugales est une victime, même s’il n’est pas la cible directe des coups ou des humiliations. C’est l’un des messages forts répété par les experts nationaux et locaux présents ce jeudi 3 décembre, à Nantes, à l’occasion du colloque de sensibilisation autour des violences intrafamiliales, sur le thème « Protéger la mère, c’est protéger l’enfant ». Initiée par l’observatoire départemental de la lutte contre les violences faites aux femmes, cette journée a réuni plus de 300 professionnels. Objectif : les former, mais aussi échanger sur les bonnes pratiques existantes et les outils de prévention, de repérage et d’accompagnement.

7 800 victimes

Le Département comptabilise 4 600 femmes victimes de violences physiques et/ou sexuelles au sein du couple par an, et 3 200 enfants de moins de 18 ans qui vivent dans un ménage dans lequel la femme est victime de violences.

Chaque année, environ 1 500 femmes victimes de violences sont accompagnées par les travailleurs sociaux du Département, et 80 % des situations concernent des violences au sein du couple.

23 téléphones grave danger

Au cours du colloque, il a également été question des dispositifs législatifs existant pour mieux accompagner les victimes. Le Département compte ainsi 23 téléphones grave danger, contre cinq en 2015. Lancé en janvier 2021 en Loire-Atlantique, le bracelet anti-rapprochement a également connu une forte progression : il y en a désormais dix-sept, contre deux en août.

photo renaud gaudeul, procureur de la république de nantes.  ©  archives ouest-france

Renaud Gaudeul, procureur de la République de Nantes. © Archives Ouest-France

Enfin, le parquet de Nantes projette de créer une permanence pénale dédiée aux violences intrafamiliales pour les enquêteurs. « Cela répond à une vraie nécessité, c’est un métier dans le métier, il faut une connaissance fine de cette problématique », argumente Renaud Gaudeul, le procureur de la République de Nantes, présent au colloque.

Un magistrat convaincu, puisque c’est lui qui est à l’origine de l’introduction dans la loi, en 2015, des stages de responsabilisation des auteurs de violences conjugales.

 
Stéphanie BAZYLAK.    Ouest-France  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut