Maville.com  par  Ouest-France
Info

Loire-Atlantique. Éolien : les opérateurs ne sentent pas le vent tourner

...
photo valorem est le principal opérateur présent dans le pays de retz 1

Valorem est le principal opérateur présent dans le Pays de Retz © Photo archives Presse Océan-NA

Face à l’inquiétude des riverains, les sociétés spécialisées dans l’éolien terrestre ne paniquent pas. Elles s’appuient sur des études, font appel à des nouveaux experts pour tenter de rassurer.

Valorem a installé les premières éoliennes dans le Pays de Retz. C’était en 2010, à Saint-Michel-Chef-Chef. Depuis, la société s’est développée. Elle gère actuellement sept parcs, soit 35 éoliennes, sur l’ensemble de ce territoire.

Des géobiologues interviennent pour trouver les bons emplacements

Elle espère en aménager un autre prochainement. Celui de Rouans. Sept éoliennes de 150 m de hauteur en bout de pâle, développant chacune 2,4 MW de puissance. De quoi produire une quantité d’électricité suffisante pour alimenter 18 000 foyers.

Thomas Tenailleau est en charge du dossier. Il a pris connaissance à la fin du mois d’août des conclusions du commissaire enquêteur. Sans surprise, c’est le cas de la plus grande partie des dossiers, invités à s’exprimer pendant l’enquête publique, les riverains se sont montrés inquiets de l’impact visuel, des bruits et de la dépréciation immobilière.

Fait nouveau, les questions autour de la santé sont de plus en plus présentes. À Rouans, l’enquête a été imprégnée par ce lourd climat d’incertitudes, décrit même le commissaire enquêteur.

Interrogé, Valorem répond que plusieurs études de 2015 et 2017 montrent qu’il n’existe aucune preuve à ce jour d’effets nocifs pour les infrasons inférieurs aux seuils d’audition. Plus loin, évoquant les cas de cancers pédiatriques de Sainte-Pazanne, Valorem explique qu’il existe, malheureusement, ailleurs en France d’autres clusters qui ne sont absolument pas concernés par la présence de parcs éoliens. La société propose d’effectuer des mesures de champs électromagnétiques en amont du chantier ».

Ces nouvelles inquiétudes vont-elles compliquer la tâche des sociétés spécialisées dans l’éolien ? Thomas Tenailleau n’y croit pas. : « Nous prenons les mesures pour rassurer. Un géobiologue a travaillé en amont avec nous à Rouans pour trouver le positionnement idéal des éoliennes.

Les agriculteurs se disent aussi inquiets. Les éoliennes sont-elles à l’origine de la mort de vaches à Nozay ? Il y a 8 000 éoliennes en France et on cite un contre-exemple. Il est impossible de certifier que les problèmes de santé sont dûs au fonctionnement de ce parc. L’éolien est attaqué par certains. Je ne suis pas inquiet pour la filière. Il faut sans cesse rassurer.

À Rouans, Valorem attend maintenant l’autorisation d’exploitation du préfet. Il faut environ huit ans avant qu’un projet aboutisse. Celui de Rouans a été lancé en 2016.

 
Nicolas Aufauvre   Presse-Océan  

Retrouvez d'autres actus sur les communes de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut