Maville.com  par  Ouest-France
Accueil Info Info en continu Il provoque un accident sur le périphérique de Nantes en rentrant d’un mariage

Il provoque un accident sur le périphérique de Nantes en rentrant d’un mariage

...
photo  la cour d’assises de loire-atlantique, au tribunal judiciaire de nantes, a accueilli 1

La cour d’assises de Loire-Atlantique, au tribunal judiciaire de Nantes, a accueilli © archives

Un homme de 26 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Nantes, ce mercredi 15 novembre, pour avoir blessé involontairement un homme et ses parents, dans un accident de voiture.

À 4 h du matin, le 20 septembre 2020, un homme emmène ses parents à l’aéroport pour qu’ils partent en vacances. Il fait nuit, il vient de pleuvoir des cordes, la visibilité est mauvaise, il roule prudemment. Entre la porte de Gesvres et de Rennes, sur le périphérique extérieur nantais, il aperçoit  un véhicule conduire comme un bourrin . Puis, il a  senti un choc .

Le conducteur de la Mercedes accourt vers la Clio, paniqué.  Je suis désolée, j’étais en train de doubler, j’ai voulu éviter un animal et j’ai perdu le contrôle.  Il réitérera ses propos devant les policiers. Les conséquences de l’accident pour les passagers de la Renault sont sans appel : dix jours d’ITT pour le conducteur, trente jours pour sa mère et deux mois pour son père.

Lire aussi : Conduite sous alcool ou stupéfiants : le gouvernement crée l’infraction d’« homicide routier »

Changement de version

Pourtant, à l’audience, le vendredi 27 octobre dernier, sa position quant aux circonstances de l’accident est tout autre.  Je rentrais d’un mariage, je n’avais pas bu. Je dépassais la voiture lorsqu’elle m’a percuté sur le côté et mon véhicule s’est mis en travers. Il n’y avait pas d’animal, je me suis trompé. Ma voiture était imposante, ce n’est pas le type qui glisse sur la route toute seule. Je pense tous les jours à l’accident. 

 Vous dites y penser tous les jours et pourtant, quatre jours plus tard, vous êtes flashé, de nouveau sur le périphérique nantais, à 155 km/h. C’est assez étonnant », relève la présidente Noémie Clergeau.

 Monsieur finit par avoir une attitude de victimisation et c’est inconcevable », argue la procureure, Béatrice Sorres.  C’est lui qui a causé l’accident et les blessures des parties civiles, il s’excuse à peine. 

Son avocate, Nadia Robin Lahmadni, met en avant le fait qu’ à part les déclarations de la victime, on n’a pas d’élément de preuve. Il n’y a rien dans son dossier. On oublie que c’est aussi une victime. Il a réussi in extremis à sortir de sa voiture avant qu’elle ne prenne feu !  Elle demande la relaxe.

Le tribunal a souhaité prendre du temps pour réfléchir au dossier. Mercredi 15 novembre, il a affirmé sa culpabilité. Il est condamné à la peine de quatre mois d’emprisonnement assorti d’un sursis simple. Il devra indemniser les victimes.

 
Ouest-France  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Additi Multimedia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Additi Multimedia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Additi Multimedia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Sondage. Préférez-vous voyager en train ou en avion ? 75
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut