Maville.com  par  Ouest-France
Accueil Info Info en continu Il achète une ancienne église 55 000 € en 20 minutes sans la visiter : que compte-t-il en faire ?

Il achète une ancienne église 55 000 € en 20 minutes sans la visiter : que compte-t-il en faire ?

...
photo  fabrice léonet a acheté la chapelle saint-joseph de cervisy (meuse) en mai 2021 pour la rénover en chambres d'hôte et en salle de réception. 2

Fabrice Léonet a acheté la chapelle Saint-Joseph de Cervisy (Meuse) en mai 2021 pour la rénover en chambres d'hôte et en salle de réception. © https://media.newsgene.com/wp-content/uploads/2024/02/Capture-decran-2024-02-08-163230.png

Fabrice Léonet est propriétaire de la chapelle Saint-Joseph à Stenay (Meuse), une ancienne église désacralisée, depuis mai 2021. L’évêché lui a cédé cet édifice religieux pour 55 000 €. Depuis 18 mois, le fin bricoleur consacre ses journées et ses nuits à rénover le lieu afin de le transformer en chambres d’hôtes et en lieu de réception. Un long labeur qui devrait s’achever fin 2024.

Fabrice Léonet n’est pas un catholique pratiquant. Pourtant, il a été conquis par la chapelle Saint-Joseph à Stenay (Meuse) qu’il a achetée 55 000 € en 2021 à l’évêché. « J’étais en voiture et j’avais donné le volant à un associé pour rechercher un bien atypique. Je suis tombé sur cette annonce. Nous étions en novembre 2020 », nous raconte-t-il. Sans se poser de question, il contacte immédiatement l’agence immobilière qui gère la vente. « J’ai appelé car je soupçonnais des problèmes de structure au vu du prix dérisoire, indique-t-il. L’agent m’a assuré que non. Elle m’a envoyé la promesse d’achat par mail que j’ai signée. Je l’ai donc acheté en 20 minutes sans visiter ! »

Pourquoi un tel investissement en temps record ? « Je suis très attaché à l’idée de transmettre. Rénover ce lieu, c’est pouvoir le transmettre ensuite », explique-t-il. Quand le quinquagénaire a pris connaissance de l’annonce immobilière, il venait d’apprendre que l’achat du terrain de 33 hectares sur lequel il s’était positionné avait échoué.

« Il restait tout sur place »

Avant d’élaborer son projet de rénovation, Fabrice Léonet a dû prendre en compte « deux restrictions » imposées par l’évêché. « Durant 49 ans, cette chapelle ne peut pas être transformée en un autre lieu de culte et elle ne peut pas abriter une activité commerciale à caractère sexuel », nous informe-t-il. Le nouveau propriétaire des lieux va donc y ouvrir cinq chambres d’hôtes et une salle de réception. L’ambiance d’une rue, dans le style du quartier parisien de Montmartre, sera recréée avec « des lampadaires en fonte » mais aussi « deux arbres ». Un sauna et un jacuzzi prendront place dans l’une des tours qui entourent le clocher.

Quand Fabrice Léonet a ouvert les portes de la chapelle en tant que propriétaire, il a eu un petit choc. « C’est comme si une cérémonie avait eu lieu la veille ! Il restait tout sur place : les bancs, les statues, les armoires et la chasuble du prêtre ! », décrit-il. Il a pris la décision de rendre les statues à l’évêché et a conservé les bancs en bois qui serviront pour la future salle de réception. Il va recréer l’illusion de vitraux traditionnels sur le double vitrage qui avait été posé avant l’achat. « Les vitraux ont tous explosé durant les guerres. Il ne reste qu’un petit bout que nous allons remettre. » Dans les chambres, il mise sur une « décoration sobre ».

« Je termine entre minuit et 4 h du matin »

Depuis la remise des clés en mai 2021, l’homme de 55 ans travaille seul sur le chantier. « Je commence à 8 h 30 et je termine entre minuit et 4 h du matin », précise-t-il sans montrer un signe d’épuisement et de lassitude. « Mon père était maçon et charpentier. J’ai toujours travaillé avec lui depuis ma tendre enfance, poursuit-il. J’ai déjà également déjà rénové entièrement un énorme corps de ferme seul. » Il a aussi acheté le foyer des jeunes, situé à quelques mètres de la chapelle, et s’est aménagé un logement de 60 m2 pour vivre au plus près du chantier.

photo les travaux en cours dans la chapelle saint-joseph de cervisy.  ©  fabrice léonet

Les travaux en cours dans la chapelle Saint-Joseph de Cervisy. Fabrice Léonet

Au départ, le père de famille de deux enfants a géré l’urgence. « Il y avait une seule messe annuelle ici. Il y avait donc de l’humidité car il n’y a qu’une seule porte mais elle n’était pas souvent ouverte. » Autre problème, un glissement de terrain contre un mur extérieur de la chapelle : « Il y avait entre 80 cm et 1 mètre de terre à retirer. Cela apportait aussi de l’humidité à l’intérieur. » Fabrice Léonet, ancien dirigeant d’une société dans la sécurité et la sûreté, s’est aussi attelé aux « importantes fuites » au niveau de la toiture de l’ancienne église désacralisée.

« J’ai retiré 3,5 tonnes de fientes »

À l’intérieur, il s’est attaqué à une difficile tâche : nettoyer le clocher où des pigeons avaient élu domicile. « J’ai retiré 3,5 tonnes de fientes », nous glisse-t-il. Il a également retiré chaque carreau de carrelage et les a nettoyés avant de les repositionner. Il a dû installer des canalisations dans le sol et prévoit d’installer un sol chauffant.

Si l’homme qui se décrit comme « très professionnel » et « méticuleux » a voulu travailler seul sur ce chantier, il a tout de même reçu quelques coups de main de bénévoles dont un tailleur de pierre ou encore un ferronnier à la retraite. « Des voisins m’ont prêté une grange pour y stocker les pavés que j’ai retirés et nettoyés. D’autres voisins m’accueillent pour manger avec eux tous les midis et tous les soirs depuis 18 mois ! Ils se sont mariés dans cette église, comme leurs enfants qui y ont été également baptisés. » Depuis sept jours, il fait appel à des entreprises afin de finir les travaux.

Plus d’un million d’euros d’investissement

Au total, son projet représente un investissement de « plus d’un million d’euros ». Fabrice Léonet a déjà obtenu trois labels : de la Fondation du Patrimoine, des Architectes des Bâtiments de France et des CléVacances. Il a déjà attiré le regard de médias comme TF1  récemment.

Il prévoit l’achèvement du chantier fin 2024. Ensuite, il s’installera dans un espace privé créé au sein de la chapelle pour vivre à proximité des clients. « Je vais gérer les chambres d’hôtes et l’espace réception qui pourra accueillir des séminaires, des mariages, des baptêmes. » Il prévoit d’embaucher localement pour l’aider dans cette nouvelle activité.

 
Florence MALLÉGOL/NG    Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Additi Multimedia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Additi Multimedia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Additi Multimedia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Débat : La suppression du permis de conduire pour les personnes âgées, bonne ou mauvaise idée ? 242
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut