Maville.com  par  Ouest-France
Accueil Info Info en continu Handicap : la révolte des familles face à l’abandon des enfants les plus vulnérables

Handicap : la révolte des familles face à l’abandon des enfants les plus vulnérables

...
photo  3

"Nos vies sont dévouées corps et âme à nos enfants. Chaque jour est un combat, une épreuve de résilience face à l’adversité". © Photo illustration Pixabey

Le collectif de familles Handicap 44 en danger s’indigne de la tribune d’Ombeline Accarion, vice-présidente EELV de la Loire-Atlantique chargée du handicap, publiée dans Le Monde du 6 février 2024. Les familles des enfants ou adultes plus vulnérables pour qui « l’inclusion est un leurre » réagissent. « Abandonnées et méprisées par le département et les pouvoirs publics » ils accusent. Voici leur tribune, leur « cri de révolte contre l’imposture de l’inclusion pour les plus vulnérables ».

Ombeline Accarion, vice-présidente EELV de la Loire-Atlantique chargée du handicap et aussi professeure des écoles, alerte, dans une tribune au « Monde », sur les défauts de mise en œuvre de l’école inclusive et insiste sur les besoins concernant les moyens et l’accompagnement des enseignants.

Tribune

Handicap : les familles accusent et le constat est brutal, sans appel

Derrière, le masque de l’inclusion, se cache une imposture cynique, un virage pernicieux qui nous éloigne davantage de toute forme de justice sociale. Nous, familles, aux côtés d’un enfant polyhandicapé ou autiste aux besoins complexes, dénonçons avec force cette mascarade qui prétend offrir une place à chacun, mais qui en réalité abandonne les plus fragiles au bord du chemin. Et à domicile.

Des familles condamnées à la perpétuité incompressible

Les pouvoirs publics ont choisi de tourner le dos, aux réalités les plus douloureuses du handicap. Ils nous imposent un modèle inclusif qui, loin de nous soutenir, nous condamne à une solitude accablante. Les solutions de  droit commun  ne sont pour nous que des mirages, des oasis inaccessibles dans un désert de désespoir familial. Nous ne demandons pas la lune, juste un peu d’humanité et de solidarité véritable.

Nos vies sont dévouées corps et âme à nos enfants. Chaque jour est un combat, une épreuve de résilience face à l’adversité.

Nous jonglons, entre les consultations, les soins, les démarches administratives, dans l’attente incertaine d’une place dans un établissement adapté.

Nous nous épuisons à chercher du personnel compétent, à jongler avec les horaires, à sacrifier nos propres aspirations sur l’autel de l’amour filial.

photo

Mais où est l’inclusion dans tout cela ?

Où est la justice pour nos enfants, condamnés à une existence confinée entre les murs de nos foyers faute de structures adaptées ?

Où est la solidarité lorsque les portes se ferment devant nous, lorsque les places se font rares et les solutions de répit éphémères ? Et peu existantes.

Nous accusons, l’État de nous abandonner, de nous livrer en pâture à une rhétorique creuse de  pouvoir d’agir  et  d’autodétermination .

photo

Pendant que les discours se parent de belles intentions, nos réalités demeurent brutes, impitoyables. Nous ne voulons pas d’une vie normale, nous voulons simplement vivre dignement, avec le soutien et la reconnaissance que nous méritons.

Il est temps que cesse cette mascarade. Il est temps que les voix des familles soient entendues, que nos souffrances ne soient plus reléguées aux oubliettes de l’indifférence. Il est temps de reconnaître la valeur inestimable des aidants, de leur offrir le soutien dont ils ont besoin pour continuer à se battre.

Nous refusons d’être condamnés à l’isolement, à l’oubli.

Nous refusons de voir nos enfants relégués au rang de citoyens de seconde zone. Nous exigeons justice, solidarité, dignité. Et nous ne nous tairons pas tant que ces droits fondamentaux nous seront refusés.

 
Tribune du collectif Handicap 44 en danger    Presse-Océan  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Additi Multimedia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Additi Multimedia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Additi Multimedia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Débat : La suppression du permis de conduire pour les personnes âgées, bonne ou mauvaise idée ? 242
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut