Maville.com  par  Ouest-France
Accueil Info En France et dans le Monde Guerre Israël-Hamas : trêve prolongée, otages français libérés… Les dernières infos

Guerre Israël-Hamas : trêve prolongée, otages français libérés… Les dernières infos

...
photo  scènes de liesse à beitonia, près de ramallah, en cisjordanie, où les prisonniers palestiniens libérés de la prison militaire israélienne d'ofer sont accueillis par la foule dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 novembre 2023.  1

Scènes de liesse à Beitonia, près de Ramallah, en Cisjordanie, où les prisonniers palestiniens libérés de la prison militaire israélienne d'Ofer sont accueillis par la foule dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 novembre 2023. © ALAA BADARNEH / EPA-EFE

La trêve humanitaire à Gaza, qui s’étalait initialement sur quatre jours, a été prolongée pour 48 heures supplémentaires ce lundi. Dans la soirée, onze nouveaux otages israéliens ont été libérés par le Hamas, et 33 prisonniers palestiniens ont été relâchés par Israël. On fait le point sur les dernières évolutions de la guerre entre l’État hébreu et le mouvement islamiste palestinien.

La trêve humanitaire à Gaza devait prendre fin ce mardi matin, à 7 h, heure locale (6 h à Paris). Elle s’étendra finalement au moins jusqu’à jeudi, même heure.

Ce lundi 27 novembre 2023, le Hamas et Israël ont annoncé la prolongation de la trêve, afin de permettre la restitution de davantage d’otages.

Lundi soir, 33 Palestiniens ont été libérés par les autorités pénitentiaires d’Israël, tandis que onze otages israéliens supplémentaires, dont trois Franco-Israéliens, ont été relâchés par le Hamas.

On fait le point sur les dernières informations sur le conflit entre Israël et le Hamas.

LIRE AUSSI : Ce que l’on sait de la prolongation de la trêve humanitaire à Gaza

La trêve prolongée jusqu’à jeudi matin

Les deux camps avaient annoncé dès dimanche leur volonté de voir la trêve se poursuivre en vue d’effectuer davantage d’échanges entre prisonniers et otages.

Ce lundi soir, c’est le Qatar, médiateur de l’accord initial conclu entre Israël et le Hamas, aux côtés de l’Égypte et des États-Unis, qui a annoncé en premier la prolongation de la trêve humanitaire à Gaza.

« Les parties palestiniennes et israéliennes sont parvenues à un accord pour prolonger la pause humanitaire à Gaza pour deux autres jours et selon les mêmes conditions », soit un ratio d’un otage libéré pour trois prisonniers, a indiqué dans un communiqué le porte-parole de la diplomatie qatarie Majed Bin Mohammed Al-Ansari.

Les États-Unis ont indiqué, de leur côté, souhaiter voir cette trêve prolongée de nouveau après la nouvelle échéance désormais fixée à jeudi, 7 h (heure locale).

Onze otages libérés par le Hamas, dont trois Franco-Israéliens

Lundi soir, le Hamas a relâché onze nouveaux otages retenus depuis le 7 octobre 2023. Parmi eux, deux adolescentes allemandes, six ressortissants Argentins et trois Franco-Israéliens.

Après trois premiers groupes d’otages libérés dans lesquels ne figurait aucun Français, le quatrième a permis la libération de trois mineurs franco-israéliens.

Le président de la république, Emmanuel Macron, a réagi sur le réseau social X, affirmant être « extrêmement heureux » de cette annonce.

Les avocats de la famille Kalderon, dont deux enfants, Erez et Sahar, ont été relâchés ce lundi, ont décrit une « immense joie » mais « incomplète » car le père des deux enfants reste aux mains du Hamas. Cinq Français restent retenus en otage par le Hamas à ce jour.

Nous avons bloqué l’affichage de ce contenu pour respecter vos choix en matière de cookies.
En cliquant sur «Consulter», vous acceptez le dépôt de cookies par des services de réseaux sociaux tels que Twitter.

LIRE AUSSI : Qui sont les onze otages libérés par le Hamas ce lundi ?

33 Palestiniens relâchés par Israël, un mort en Cisjordanie occupée

Plus tard dans la soirée, 33 Palestiniens ont été libérés des prisons israéliennes. Au total, lundi soir, à l’issue de la trêve initiale de quatre jours, les nombres de 50 otages israéliens libérés et de 150 prisonniers palestiniens, termes posés par l’accord, ont été respectés par le Hamas et Israël.

Côté palestinien, des scènes joie ont de nouveau été observées ce lundi après la libération des prisonniers comme à Beitunia, en Cisjordanie occupée, où des prisonniers libérés sont arrivés dans un autocar blanc, rapporte l’AFP. Mais les célébrations ont été de courte durée : un jeune Palestinien, dont l’identité n’a pas été confirmée, a été « tué par balle lors de violents heurts sur place avec les forces israéliennes à proximité », a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

De nouvelles libérations à prévoir dès ce mardi

Conformément aux conditions posées par le premier accord, la prolongation de la trêve devrait voir de nouvelles libérations s’opérer, selon un ratio d’un otage libéré pour trois prisonniers palestiniens. En deux jours le Hamas devrait libérer 20 otages supplémentaires, et Israël relâcher 60 prisonniers.

Peu avant la reconduction de la trêve, le bureau du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a approuvé l’inclusion de « 50 prisonnières », dont Ahed Tamimi, jeune icône de la cause palestinienne arrêtée début novembre, à la liste des Palestiniens susceptibles d’être libérés.

Selon le journal israélien Haaretz, Tel Aviv aurait déjà reçu une liste de dix otages libérables ce mardi, et en informait les familles concernées lundi soir.

Deux jours de répit supplémentaires pour l’aide humanitaire

Les camions d’aide humanitaire disposent désormais de 48 heures supplémentaires pour acheminer le soutien nécessaire dans la bande de Gaza, où la situation reste « catastrophique et nécessite l’entrée urgente d’une aide supplémentaire et ce de manière fluide, prévisible et continue pour soulager les souffrances insupportables des Palestiniens à Gaza », a expliqué dans la nuit l’émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland.

Si la trêve offre un répit à la population, les besoins sont « sans précédent » dans le territoire, où « 200 camions par jour pendant au moins deux mois » seraient nécessaires, selon l’agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

Le porte-hélicoptères français Dixmude, configuré pour offrir du soutien hospitalier aux blessés de la bande de Gaza, est pour sa part arrivé lundi dans le port égyptien d’Al-Arich, a fait savoir une source portuaire à l’AFP.

Nous avons bloqué l’affichage de ce contenu pour respecter vos choix en matière de cookies.
En cliquant sur «Consulter», vous acceptez le dépôt de cookies par des services de réseaux sociaux tels que Twitter.

 
Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Additi Multimedia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Additi Multimedia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Additi Multimedia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Débat : La suppression du permis de conduire pour les personnes âgées, bonne ou mauvaise idée ? 229
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut