Maville.com  par  Ouest-France
Info

À Nantes, Shopopop, le livreur de courses, lève 20 millions d’euros

...
photo  shopopop compte aujourd’hui une communauté de 300 000 livreurs. 1

Shopopop compte aujourd’hui une communauté de 300 000 livreurs. © DR

La plateforme de livraison entre particuliers, créée à Nantes, a vu son activité plus que doubler l’an dernier. Shopopop se déploie désormais en Europe.

2 millions, 6 millions… 20 millions. Le montant des trois dernières levées de fonds, réalisées par la plateforme de la livraison collaborative, Shopopop a de quoi donner le tournis. L’entreprise, née à Nantes en 2016, garde la confiance des investisseurs, même si elle n’est toujours pas rentable. « Nous le sommes en France, depuis un trimestre », précise l’un des deux fondateurs, Johann Ricaut.

Près de 200 collaborateurs fin 2022

Le principe est simple. Un consommateur fait ses courses en ligne et se les fait livrer par un voisin. Ici, pas d’autoentrepreneurs, mais des particuliers qui apportent les courses en échange d’un dédommagement minimum de 5 €, mais qui peut atteindre les 15 € si les courses sont volumineuses ou si le livré habite loin. De quoi arrondir un tout petit peu les fins de mois. On les appelle des shoppers et ils sont aujourd’hui 300 000. Le magasin lui paye un abonnement à Shopopop, lequel récolte en plus 20 % du montant de la livraison.

La plateforme travaille avec 1 700 points de vente, majoritairement des enseignes de la grande distribution, et commence à proposer ses services au non-alimentaire, comme Decathlon, ou Éram.

Surfant sur l’explosion du e-commerce, l’entreprise a vu son activité prendre de l’ampleur durant les périodes de confinement. Et son chiffre d’affaires, 6 millions d’euros en 2020, a plus que doublé, souligne Johann Ricaut, sans vouloir préciser le montant. En un an, elle a aussi recruté, et emploie désormais 100 personnes, principalement à Nantes. Cette dernière levée de fonds doit permettre à l’entreprise d’accélérer son développement en Europe où elle a fait ses premiers pas en Belgique, aux Pays-Bas ou en Italie.

 
Marylise COURAUD.    Ouest-France  

Retrouvez d'autres actus sur la commune de :

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut