Maville.com  par  Ouest-France
Info

Marcel-Saupin occupe toujours le coeur de Nantes

...
photo jean-marc ayrault a inauguré le stade avec, à sa droite, maxime bossis et le député michel ménard, et à sa gauche, le préfet jean daubigny et marie-françoise clergeau. la journée a aussi été l'occasion de retrouvailles entre christian karembeu et stéphane ziani, ou entre jean-claude suaudeau et mickaël landreau. photos 1

Jean-Marc Ayrault a inauguré le stade avec, à sa droite, Maxime Bossis et le député Michel Ménard, et à sa gauche, le préfet Jean Daubigny et Marie-Françoise Clergeau. La journée a aussi été l'occasion de retrouvailles entre Christian Karembeu et Stéphane Ziani, ou entre Jean-Claude Suaudeau et Mickaël Landreau. Photos © Franck Dubray.

Le stade Saupin entame une nouvelle vie. Il a été inauguré mercredi en présence des gloires du FC Nantes.


Entre les murs

Même Jean-Marc Ayrault, dont le lyrisme n'est pas la spécialité, résiste à la bruine lancinante pour lancer sa réplique tragiquement nostalgique : « C'est ici que le FC Nantes a gravé ses plus grandes heures de gloire. » Il joue la carte de la facilité, ils sont près de 2000 de la même famille entassés sous les gradins, en ce 11 novembre gai comme un armistice, à penser la même chose. Le silence est une clameur.

Ici, c'est le stade Marcel-Saupin qui, au terme d'une énième rénovation et de trois ans de travaux, renaît plus pimpant que jamais mais sérieusement cerné par l'environnement urbain avec ses trois tribunes en moins. Un garage, une résidence hôtelière et surtout l'Institut d'études avancées sont autant d'immeubles arrivant au tombant du terrain. Le dernier espace vide est en attente d'un nouveau projet. Le choix d'urbanisme qui a été fait, est inspiré d'une expérience menée à Amsterdam. Le repaire fort de l'histoire du foot nantais va s'intégrer dans le projet de ville du « Nouveau Malakoff », en pleine reconstruction sociale et architecturale. Dans les prochaines semaines, une porte ouverte est prévue pour les habitants du quartier.


Les heures de gloire

L'inauguration est sur invitation. Pas question de perturber la sérénité de Marcel-Saupin avec les remous de la Beaujoire. Pas de banderoles vindicatives, pas de président à conspuer, pas de joueurs à jeter aux gémonies, pas d'affaires d'argent. La paix des braves a été faite depuis longtemps dans cette génération, pour la plupart post-quinquagénaire. L'ambiance est aux sourires entendus, aux tapes sur l'épaule, aux embrassades et aux souvenirs. Et le lieu s'y prête, il est emblématique. « C'est de là que tout est parti. » La suite, on la connaît : champion de France en 1965, premier de six titres, et la coupe en 1979 avant la demi-finale européenne.Ce n'est pas un hasard si Nantes compte encore aujourd'hui 6 700 licenciés. Alors pour le stade Marcel-Saupin, pour ce lieu qui a su donner tant d'énergie, le gratin du foot d'hier est venu repasser le maillot jaune et vert des Canaris. La liste est prestigieuse à commencer par Christian Karembeu, Claude Simonet, le Nantais, ancien président de la Fédération française de foot, mais aussi Philippe Gondet, l'homme du but par match, Bernard Blanchet, avec 111 buts au compteur, Gilles Rampillon, avec 64 buts à Marcel-Saupin, un record, l'entraîneur du jeu « à la nantaise » Jean-Claude Suaudeau ou encore le très sérieux Maxime Bossis. La liste est longue comme un jour sans match.


Tribune Oscar-Muller

Désormais, la tribune portera le nom d'Oscar-Muller dont le pied droit était redoutable. Décédé en 2005 à la suite d'un accident de la route, ce grand joueur avait fait onze ans de sa carrière au FC Nantes, où il avait d'ailleurs succédé à son père Ramon.

Les noms que l'on donne aux équipements sportifs dépassent parfois très largement la notoriété de celui qui l'a porté. Marcel-Saupin est de ceux-là. Son nom a désigné pendant plus de vingt ans le lieu de convergence sportive de tous les Nantais. La convergence n'était cependant pas au rendez-vous en 1965, quand le nom de Marcel Saupin a été donné au stade Malakoff, inauguré en 1937. En effet, s'il est l'un des principaux initiateurs du FC Nantes en 1943, on lui reprochait aussi une grande proximité avec les milieux collaborationnistes.

 
Camille GUILLEMOIS.   Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut