Maville.com  par  Ouest-France
Info

Aéroport : l'opposition à la vitesse supérieure

4
photo il a fallu deux heures pour mettre en place et animer la fresque humaine où les opposants ont composé un avion géant et invité le groupe vinci à s'en aller. 1

Il a fallu deux heures pour mettre en place et animer la fresque humaine où les opposants ont composé un avion géant et invité le groupe Vinci à s'en aller. © Marc Ollivier

L'opposition au projet d'aéroport a connu un week-end faste, avec une forte mobilisation au rassemblement de Vigneux-de-Bretagne.

Il n'est pas loin de midi, dimanche. L'avion géant s'efface du pré, chassé du paysage par quelques milliers de voix qui scandent « Vinci dégage ! » Combien dans la fresque humaine et animée de Vigneux-de-Bretagne ? Se basant sur le nombre de voitures dans les parkings, les opposants au projet d'aéroport annoncent 4 500 personnes à ce moment-là.

La veille, ils en comptaient 5 000 (et les gendarmes 3500) quand sont arrivés Nicolas Hulot et Eva Joly. C'était à l'heure du meeting politique, en présence des leaders nationaux de la gauche non socialiste (lire dimanche Ouest-France). Peu importe les estimations. Le succès de la mobilisation est incontestable. « C'est une réussite, par l'affluence, par l'écho, par la qualité des intervenants et par la curiosité dont ont fait preuve les participants. Nous sortons renforcés et optimistes », estime Julien Durand, porte-parole de la coordination.

« Il s'est passé quelque chose. Le visage de cette lutte est en train de changer. Notre-Dame-des-Landes devient une cause nationale », analyse José Bové, resté tout le week-end auprès des paysans du secteur, qu'il connaît bien. Beaucoup des marcheurs du Larzac, en 1973, sont partis de Loire-Atlantique, avec le leader paysan Bernard Lambert. « Aujourd'hui, en n'acceptant pas que l'on décide à votre place, en refusant le bétonnage au seul profit de la multinationale Vinci, c'est vous qui reprenez le flambeau », lance-t-il, dimanche après-midi, à la foule, appelant au renforcement de la mobilisation. « L'heure est venue de marcher sur Paris. C'est là qu'il faudra arracher la décision. Les paysans du Larzac seront à vos côtés. »

Le grand méchant loup

Les opposants vont avant tout tenter de ralentir l'acquisition des terres par Vinci, voire bloquer celles dont le groupe, retenu pour construire l'aéroport, aura besoin pour les mesures compensatoires environnementales. Et puis maintenir la pression politique sur les dirigeants socialistes. « Ce dossier est une épine dans le pied du PS. Tout est ouvert », dit, José Bové. le député européen affirme en discuter avec les responsables socialistes dans le cadre de la préparation de la présidentielle.

Dans son analyse, l'arrivée du grand méchant loup Vinci en première ligne est plutôt un facteur favorable. « On sait maintenant à qui profite le projet d'aéroport », rigole le moustachu. D'autant qu'avec le témoignage d'une militante russe, en lutte contre un projet d'autoroute Vinci à Moscou, l'image du géant français du BTP sort lessivée du week-end.

Pour autant, les semaines à venir ne s'annoncent pas faciles, a conclu Julien Durand, devant les militants : « Mais notre combat devra s'inscrire dans la non-violence, même s'il ne faut pas avoir peur de franchir la ligne de la pseudo-légalité. »

Marc LE DUC.

 

 
Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
  • Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société Ouest-France Multimédia, sur le fondement de l'exécution d'un contrat et sont utilisées notamment pour prendre en compte, modérer et répondre à vos commentaires sur les contenus mis en ligne sur le site. Elles seront conservées conformément à notre politique de données personnelles, sauf dispositions légales particulières. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation et de portabilité, en vous adressant directement à pdp@sipa.ouest-france.fr ou par courrier à "Délégué à la Protection des Données Personnelles SIPA Ouest-France Multimédia - ZI Rennes Sud-Est,– 10 rue du Breil – 35051 Rennes cedex 9". Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus
avatar
manque de respect ???
parler de manque de respect encore faut il savoir ce que cela signifie. Cet aéroport est une aberration, l'ego surdimensionné de ayrault est bien présent ! saccager la terre pour le plaisir de quelques arriérés devrait être pénalisé pour crime contre l'environnement !
avatar Jonbeg
Quel manque de Respect
Jonbeg
et quel manque de sérieux, de voir même 5000 personnes militer contre un aéroport qui se veut plus que nécessaire, sans parler du potentiel grand ouest mais simplement pour délocaliser les nuisances ... Et Alors après des années a avancer des arguments surréalistes (j’en veux pour preuves les témoignages successifs de Madame Duflot lors de son dernier passage à Nantes et de son collaborateur chargé des transports) maintenant on tape sur le concessionnaire du futur aéroport ... bientôt un "dossier" sortira sur le directeur de la CCI ...
avatar Mat44bzh
Oui mais !
Mat44bzh
3 500 manifestants venu de toute la France, ce n'est pas une "forte mobilisation" pour une un aéroport qui rayonne sur plus de 7 millions d'habitants ! Déjà quand 10 000 personnes manifestent à Nantes pour la réunification de la Bretagne personne n'en tient compte, alors là c'est peine perdu, et ca fait plus chier qu'autre chose.
avatar cachev
vinci
cachev
Pour rappel, Vinci a racheté, également, les autoroutes du Sud de la France à l'Etat à un prix très inférieur à la valeur exacte du bien, selon la cour des comptes.
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Nantes

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Ouest-France Multimédia pour recevoir les newsletters sélectionnées. En savoir plus

Exprimez-vous !

Faut-il boycotter la Coupe du Monde de football au Qatar ? 105
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Retour en haut